plombier

Plombier : un métier à revaloriser

Un plombier gagne un salaire mensuel généralement supérieur au smic. Celui-ci avoisine les 1800 euros, pour ce qui est des travailleurs présents dans la région parisienne. Ainsi, la rémunération du professionnel francilien est insuffisante pour faire de ce métier une perspective de vie crédible pour les jeunes et voici pourquoi.

Conditions de travails avantageuses

Le plombier peut gagner un maximum en région parisienne, à condition d’être organisé. En effet, les travailleurs avec qui on a discuté soulignent cette aubaine d’avoir la région parisienne comme terrain de travail idéal. La clientèle y est présente, les infrastructures de déplacement également. En Île-de-France, tous les moyens sont présents, il suffit de les organiser de la meilleure des manières, notamment au niveau des déplacements. Si un professionnel peut travailler malgré les circulations saturées, il aura un net avantage par rapport aux concurrents. Le métier de plombier n’échappe pas à la règle de la concurrence, pourtant un professionnel rencontré ( consulter sa page web) assure détenir les la méthode idéale pour faire face aux pratiques déloyales de certains de ces concurrents.   

Clientèle présente

Comme on l’a mentionné précédemment, la clientèle est présente et attend les propositions concrètes de la part des artisans. Excédés par les agissements des artisans informels, la clientèle francilienne est particulièrement soucieuse. Beaucoup ont préféré suivre la tendance du tout faire soi-même et n’attendre aucune intervention extérieure. Aussi, la balle est dans le camp de ces professionnels qui désormais, doivent prospecter cette clientèle, la rassurer et la fidéliser afin de sécuriser son métier. De plus, les professionnels peuvent effectuer leur prospection sur le web et les réseaux sociaux.

Bémol : la concurrence

La concurrence n’aide pas les travailleurs agréés, car leur pratique consiste à abaisser les prix pour fournir un travail de mauvaise qualité. Cette pratique gangrène tous les métiers, notamment ceux liés à la construction. Les plombiers formels devront aligner leurs honoraires à ceux des concurrents. Il va de soi que cette donnée concernant les concurrents déloyaux est à considérer en priorité si on désire revaloriser le métier. La question est de savoir qui travaille dans un cadre formel et qui préfère le cadre informel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *